Louer une résidence secondaire : comment faire ?

En France, le phénomène des résidences secondaires est de plus en plus répandu. En effet, pour certains, c'est le moyen idéal pour s'éloigner du quotidien. Lorsqu'elles ne sont pas occupées, le propriétaire peut les mettre en location. Dans cet article, nous détaillons la procédure.

Qu'est-ce qu'une résidence secondaire ?

Une résidence secondaire est simplement une résidence que l'on acquiert alors que l'on en possède déjà une autre. Dans de nombreux cas, la résidence secondaire sera votre résidence secondaire. Mais elle peut aussi devenir votre résidence principale, à quelques exceptions près. Ceci si certaines circonstances se produisent. D’abord, vous y résidez pendant une période continue d'au moins trois ans. Ensuite, vous y habitez effectivement et en permanence pendant au moins douze mois. Ceci à compter de la date d'achat ou d'achèvement.

A lire également : Comment trouver la location meublée temporaire qui répond à vos besoins ?

La distinction entre résidence principale et secondaire est particulièrement pertinente en ce qui concerne le financement de l'achat. Ceci puisque les exigences et les conditions offertes par les banques sont plus exigeantes. En effet, pour l'achat d'une première résidence les entités financent jusqu'à 80% du prix d'achat. Tandis que dans le cas des résidences secondaires le pourcentage ne dépasse pas, au maximum, 70%.

Location d'une résidence secondaire : les règles à suivre

A voir aussi : Comment déclarer vos revenus LMNP?

Tout propriétaire d'une résidence secondaire peut la mettre en location pour de courtes périodes. Ceci a des hôtes de passage, pour leur usage exclusif. Dans ce cas, la location de la résidence secondaire suit les mêmes règles qu'une maison meublée standard. Lors de la location d'une résidence secondaire saisonnière, certaines règles doivent être : respectées :

  • La location d'une résidence secondaire doit être à l'usage exclusif du locataire. Cela signifie que le propriétaire ne peut pas être présent dans le logement.
  • Le locataire ne peut pas s'installer dans le logement.
  • De plus, la location d'une résidence secondaire doit être de courte durée. Par jour, par semaine ou par mois, mais pas plus de 90 jours pour le même client.
  • Un logement qualifié de « meublé » doit contenir un minimum d'éléments (meubles, literie, réfrigérateur, etc.).
  • Si le règlement de copropriété l'interdit, un second logement ne peut être loué.

Par ailleurs, si votre bien est : une résidence secondaire, il ne sera pas soumis à la restriction de 120 jours. Toutefois, vous devez vous attendre à ce que les procédures administratives soient longues. Selon la municipalité où se trouve la résidence secondaire, les procédures pour obtenir la location saisonnière d'une résidence secondaire varient.

Enfin, le propriétaire du logement doit également demander son inscription au répertoire des sirènes de l'Insee. En contrepartie, il reçoit un numéro SIRET qu'il peut utiliser pour sa déclaration complémentaire de revenus. Il devra payer la cotisation foncière des entreprises, selon son statut, sa localisation et l'usage du bien loué. Dans ce cas, il faut s'adresser directement au service des impôts sur le revenu.

Les avantages et inconvénients de louer sa résidence secondaire

Louer sa résidence secondaire peut être une solution avantageuse pour les propriétaires qui ne l'utilisent pas régulièrement. Cela permet de rentabiliser leur investissement et même de générer des revenus supplémentaires. Toutefois, cette décision comporte aussi certains inconvénients.

Le premier avantage évident est la possibilité de générer des revenus supplémentaires en louant sa résidence secondaire. Les propriétaires peuvent fixer le prix qu'ils souhaitent, en fonction du marché local et des équipements proposés dans la location (piscine, vue sur mer, etc.). Si le bien se trouve dans une zone touristique très prisée pendant certaines périodes de l'année, il est possible d'en tirer un profit plus important.

Cela peut être une solution intéressante pour éviter que la maison reste inoccupée pendant plusieurs mois chaque année. Effectivement, lorsque le logement n'est pas habité régulièrement par ses propriétaires ou utilisé par leur famille ou leurs amis proches, celui-ci devient source d'inquiétude et suscite des frais annexes tels que : l'assurance habitation annuelle qui coûte tout aussi cher, les factures courantes qui continuent à arriver (facture d'eau, facture EDF...). Grâce à la location saisonnière, vous pouvez ainsi amortir ces charges inhérentes au bien immobilier. La location saisonnière offre aux propriétaires différents types de privilèges fiscaux liés aux loyers perçus (LMP/LMNP notamment).

• La gestion de la location saisonnière peut être chronophage. Les propriétaires doivent s'occuper de l'accueil et du départ des locataires, ainsi que de l'entretien du logement entre deux locations.
• Il y a toujours un risque d'endommagement ou de vol dans le logement loué. Pensez à bien être couverts par une assurance habitation adéquate pour éviter les mauvaises surprises.
• La location saisonnière peut entraîner des problèmes avec les voisins si les locataires ne respectent pas le règlement intérieur ou causent du bruit excessif. Cela peut conduire à des plaintes voire même à une sanction financière importante.

Louer sa résidence secondaire a ses avantages et inconvénients. Avant de prendre cette décision, pensez à bien étudier tous ces aspects en détail afin d'évaluer si cela correspond bien à vos besoins et capacités financières.

Conseils pour fixer le prix de location de sa résidence secondaire

Fixer le prix de location d'une résidence secondaire est une étape très importante pour les propriétaires qui souhaitent la louer. Si le loyer est trop élevé, cela peut dissuader les locataires potentiels et rendre difficile la location du bien immobilier. À l'inverse, un loyer trop bas signifie que vous ne rentabiliserez pas votre investissement autant que possible. Voici quelques conseils pour vous aider à fixer judicieusement le prix de votre location saisonnière:

• Familiarisez-vous avec le marché local. Vous devez bien étudier tous ces aspects afin d'éviter toute erreur pouvant engendrer une perte financière inutile ou au contraire restreindre vos possibilités optimales.