Comment défiscaliser avec des SCPI ?

L’investissement dans les SCPI paraît actuellement une superbe idée pour rentabiliser et pour obtenir de bons revenus. À l’instar de tout domaine, des fiscalités sont dues au bout de chaque année. Par ailleurs, il y a des possibilités à saisir afin de défiscaliser avec des SCPI. Pour en savoir plus, lisez ceci.

La loi Pinel pour défiscaliser avec des SCPI

L’investissement dans le secteur de l’immobilier peut se faire à travers des mécanismes qui ont pour but de défiscaliser avec des SCPI. En clair, il s’agit des dispositifs mis en place par les ministres de logement. Ainsi, la loi Pinel a pour objectif de relancer la promotion immobilière en construisant 50 000 logements neufs chaque année.

A lire aussi : Quelles sont les SCPI en démembrement ?

Pour bénéficier de la réduction de l’impôt via cette disposition, il faut que le particulier investisse dans l’acquisition d’un bien neuf. Il doit être domicilié sur le territoire français et être à jour vis-à-vis de la fiscalité.

Aussi, il doit faire un placement minimum de 5 000 € dans l’acquisition des parts de SCPI fiscales évoluant sous la loi Pinel. En plus, l’investisseur s’engage à conserver ses actions durant toute la durée de location.

A voir aussi : Quelle SCPI en 2022?

D’ailleurs, cette durée est de 6, 9 et 12 ans. De fait, vous obtenez 12 % de réduction d’impôts sur 6 ans, 18 % en 9 ans et 21 % pour 12 ans.

La loi Malraux afin de défiscaliser avec des SCPI

La loi Malraux est très peu connue du grand monde. Pourtant, il dispose nombre d’avantages vous permettant de défiscaliser avec des SCPI. Grâce à ce dispositif, vous avez jusqu’à 30 000 € en termes de réduction d’impôts. Pour en bénéficier, c’est simple.

Il suffit que vous investissiez dans des SCPI fiscales qui acquièrent des immeubles anciens en secteur sauvegardé en vue de leur rénovation. Ces travaux doivent être faits par les architectes diplômés d’État selon les normes européennes en vigueur.

De même, le minimum à investir dans le cadre de la réalisation desdits travaux est de 100 000 €. En plus, la durée d’engagement de la détention des parts ne doit pas être moins de 9 ans. Ainsi, grâce à la loi Malraux, vous bénéficiez d’une défiscalisation en une fois jusqu’à 30 % du montant affecté aux travaux.

Le déficit foncier en vue de défiscaliser avec des SCPI

Ce type de dispositif s’applique sur l’acquisition des biens dont la finalité renvoie à la rénovation. Ce mécanisme convient aux contribuables qui ont des revenus immobiliers assez notables.

Les frais fiscaux déduits dépendent donc du déficit relevé par la société de gestion. Aussi, dépendent-ils des revenus fonciers et du taux imposé par l’investisseur.

En outre, il faut ajouter que c’est également possible de défiscaliser avec des SCPI de rendement. Les avantages fiscaux avec ces types de SCPI présentent aussi les mêmes caractéristiques que ceux des SCPI fiscales.